Joane Bérubé / ICI Radio-Canada :

Un groupe d’une trentaine de personnes, formé de Gaspésiens, mais aussi de gens d’un peu partout au Québec, prend les grands moyens pour protester contre divers projets industriels, dont celui de cimenterie à Port-Daniel-Gascons. Le groupe, baptisé Regroupement de citoyens opposés aux projets industriels insensés payés par le public en Gaspésie, occupe depuis tôt ce matin les bureaux de la Caisse de dépôt et placement à Montréal, en opposition à l’octroi de fonds publics dans la construction de l’usine.

Lire sur ICI Radio-Canada

La Caisse occupée par des opposants à la Cimenterie McInnis

TVA Nouvelles :

Le groupe s’oppose à la décision conjointe de la Caisse et du gouvernement du Québec d’éponger une partie des dépassements de coût de 450 millions $ en investissant encore plus dans la cimenterie de Port-Daniel. « La somme totale de fonds publics investis s’élève maintenant à 615 millions $. C’est immense», dit Pascal Bergeron. Le groupe de citoyens rappelle que le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement n’a tenu aucune consultation publique sur la cimenterie, le gouvernement ayant voté une loi spéciale. Le « comité de suivi environnemental », formé de membres, ne peut s’exprimer publiquement sur le sujet.

Lire sur TVA Nouvelles

Manifestation anti-cimenterie Port-Daniel à Montréal

André Dubuc / La Presse :

Les employés du centre d’affaires de Montréal de la Caisse de dépôt sont rentrés au travail au son de slogans et de chansons dénonçant la construction de la cimenterie de Port-Daniel, en Gaspésie. La Caisse en est le premier actionnaire. «On dénonce l’opacité entourant ce projet polluant à la rentabilité fort douteuse », dit Pascal Bergeon, du groupe Environnement vert plus, de la Baie-des-Chaleurs, en Gaspésie, présent à l’événement. M. Bergeron critique l’absence d’audiences publiques sur l’environnement à propos de ce projet, puisqu’il a bénéficié d’une exemption.

Lire sur La Presse