Alexandre Shields / Le Devoir :

Les demandes pour effectuer des travaux seront analysées si elles se présentent, souligne le cabinet du ministre Arcand

Le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Arcand, refuse de s’engager à annuler les permis d’exploration pétrolière qui ont été consentis à des entreprises qui lorgnent le sous-sol de réserves fauniques du Québec. L’exploitation des ressources est possible sur ces territoires, selon lui. Le Devoir révélait jeudi que quatre réserves fauniques de la province sont actuellement couvertes par des permis d’exploration. Il s’agit des réserves des Chic-Chocs, de Matane, de Rimouski et de Portneuf.

Reserves fauniques exploration petroliere_permis_PLQ_PF

Dans la majorité des cas, les permis occupent la totalité de ces territoires naturels d’une grande richesse fréquentés par les amants de la nature. Est-ce que le ministre Arcand entend révoquer ces permis ? « Pour l’instant, cette question demeure hypothétique considérant que le [ministère] n’a pas de demande pour la réalisation de travaux visant des réserves fauniques », a répondu l’attachée de presse du ministre, Véronique Normandin.

Lire sur Le Devoir