Hubert Rioux / ICI Radio-Canada :

Des citoyens de La Prairie dénoncent les travaux effectués par un entrepreneur sur un terrain qui sera inclus dans le décret fédéral visant à protéger la rainette faux-grillon de l’Ouest, une espèce de grenouille en péril. Mis devant le fait accompli, le gouvernement fédéral est pris de court par cette situation.  Dans la cour arrière de Mélanie Plouffe et Marc-André Gaumond, il y a des lignes à haute tension d’Hydro-Québec, sur un terrain vague où les enfants du quartier jouaient. Mi-juin, l’entreprise R. Langlois Construction, à qui appartient le terrain, a arraché la pelouse et les quelques arbres qui s’y trouvaient, puis a étendu de la roche concassée. Deux jours après la fin des travaux, le gouvernement fédéral a annoncé l’entrée en vigueur, le 17 juillet, d’un décret visant à protéger la rainette faux-grillon. Or, le terrain est justement visé par ce décret.

Lire sur ICI Radio-Canada

La Presse : Martin Murray, maire de Saint-Bruno-de-Montarville : Le décret, une intervention justifiée

La Ville de Saint-Bruno-de-Montarville salue la décision de la ministre fédérale de l’Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna, pour l’adoption d’un décret d’urgence visant à prévenir toute perte ou dégradation supplémentaire de l’habitat nécessaire à la survie d’une espèce en péril, la rainette faux-grillon. Pour la première fois, le gouvernement fédéral intervient sur un terrain privé et utilise les lois qui sont à sa disposition pour protéger la biodiversité. Plutôt que de chercher noise à la ministre, il nous apparaît que quelqu’un quelque part n’a pas bien fait son travail.