Marie Vastel / Le Devoir :

Le fédéral a rencontré les villes du pays jeudi pour leur annoncer que les compagnies ferroviaires leur partageraient davantage d’informations quant aux produits dangereux qui traversent leur territoire, en leur fournissant notamment un palmarès des matières les plus fréquentes sur leurs voies ferrées. Mais ces renseignements ne seront encore disponibles qu’après coup et non pas en amont, comme le réclament les municipalités depuis des années.

Lire sur Le Devoir

Le Devoir : Les marchandises dangereuses pas obligatoirement annoncées

ICI Radio-Canada : Transport de matières dangereuses : pas d’avis préalable aux villes